Show simple item record

dc.contributor.advisorAvolonto, Aime
dc.contributor.advisorSzmidt, Yvette
dc.contributor.authorTete-Benissan, Ulrich Daté
dc.date.accessioned2020-08-11T12:35:54Z
dc.date.available2020-08-11T12:35:54Z
dc.date.copyright2019-12
dc.date.issued2020-08-11
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10315/37670
dc.description.abstractThis thesis aims to present a new perspective related to the understanding of the otherness that Negro-Africans are generally subjected to. While the collective approach to the Negro-African’s otherness has always been studied from a White vs Black point of view, this dissertation shows that it is crucial such studies be also conducted on a Black vs Black basis. Therefore, the paper focuses on Negro-Africans, the idea that others have of them and the idea that they have of themselves. To illustrate these arguments, a comparative study is done on novels from three authors who are all of Black descent: James Baldwin (African-American), Gérard Étienne (Canadian of Haitian origin) and Ahmadou Kourouma (Ivorian). Despite their apparent common color of skin and the similarities in their life experiences, these writers and their characters distance themselves from each other on several matters. The first part of the thesis focuses on a succinct definition of the concept of difference, an analysis of historical examples that corroborate the existence of an external otherness within Black communities and the re-conceptualization of Negritude, its origins and its nature as an identity of many expressions. The second part, which looks at Christianity in Un autre pays (James Baldwin), Voodoo in Le nègre crucifié (Gérard Étienne) and African traditional rituals and beliefs in Les soleils des indépendances (Ahmadou Kourouma) -, delivers an explanation on how Negro-Africans’ spirituality comes in different forms and expressions, including amongst the characters and their respective authors. The characters from the various books at hand, bring the debate to light, in the third part, through their unique conceptions of erotic plays and the movement of their bodies. This section of the dissertation covers alienation in the social space in both a primarily white dominated construct and in societies of Black majority. Finally, the fourth and last part of the thesis talks about the importance of considering otherness on a linguistic point of view in the Francophone community. Through an accurate synthesis of alterity, this dissertation draws the perspective of otherness based on experiences, rather than the unique basis of physical attributes.en
dc.description.abstractCette thèse vise à présenter une nouvelle perspective quant à la compréhension de l'altérité que subissent généralement les Négro-Africains. Alors que l’approche collective de l’altérité négroafricaine a toujours été étudiée du point de vue d’une opposition entre Blancs et Noirs, cette thèse montre qu’il est crucial que de telles études soient également menées sur une base Noirs vs. Noirs. Par conséquent, le document se concentre sur le Négro-Africains, l'idée que les autres ont de lui et l'idée qu’il a de lui-même. Pour illustrer ces arguments, une étude comparative est réalisée sur des romans de trois auteurs, tous d'origine noire : James Baldwin (afro-américain), Gérard Étienne (canadien d'origine haïtienne) et Ahmadou Kourouma (ivoirien). Malgré leur apparente couleur de peau commune et les similitudes dans leurs expériences de vie, ces écrivains et leurs personnages se distancient sur plusieurs sujets. La première partie de la thèse se concentre sur une définition succincte du concept de différence, une analyse d'exemples historiques qui corroborent l'existence d'une altérité externe au sein des communautés noires et la reconceptualisation de la Négritude, ses origines et sa nature en tant qu'identité à nombreuses expressions. La deuxième partie, qui examine le christianisme dans Un autre pays (James Baldwin), le vaudou dans Le nègre crucifié (Gérard Étienne) et les rituels et croyances traditionnels africains dans Les soleils des indépendances (Ahmadou Kourouma) -, explique comment la spiritualité des Négro-Africains se présente sous différentes formes et expressions, y compris parmi les personnages et leurs auteurs. Les personnages des différentes œuvres à l’étude, mettent en lumière le débat, dans la troisième partie, à travers leurs conceptions uniques des jeux érotiques et le mouvement de leur corps. Cette partie de la dissertation parle de l'aliénation dans l'espace social, à la fois dans une construction dominée principalement par les blancs, et dans les sociétés à majorité noire. Enfin, la quatrième et dernière partie de la thèse aborde l'importance de considérer l'altérité d'un point de vue linguistique dans la communauté francophone. À travers une synthèse précise, cette thèse dessine la perspective de l'altérité basée sur les expériences, plutôt que sur la base unique des attributs physiques.fr
dc.languagefr
dc.rightsAuthor owns copyright, except where explicitly noted. Please contact the author directly with licensing requests.
dc.subjectAfrican literature
dc.titleAltérité du dedans, altérité du dehors des Noirs: Gérard Étienne, Ahmadou Kourouma, James Baldwin
dc.typeElectronic Thesis or Dissertation
dc.degree.disciplineÉtudes francophones
dc.degree.namePhD - Doctor of Philosophy
dc.degree.levelDoctoral
dc.date.updated2020-08-11T12:35:54Z
dc.subject.keywordsnégro-africain
dc.subject.keywordsaltérité du dedans
dc.subject.keywordsaltérité du dehors
dc.subject.keywordsfrancophonie
dc.subject.keywordsaltérité religieuse
dc.subject.keywordsaltérité sociale
dc.subject.keywordsaltérité sexuelle
dc.subject.keywordsaltérité linguistique


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record